• Association de Sauvegarde de la Ligne 26 (ASL 26).

    Souvenirs de la ligne Troyes St-Florentin (ligne 26).

    Souvenirs de la ligne Troyes St-Florentin (ligne 26).

    - Photos "Hunza".

    Souvenirs de la ligne Troyes St-Florentin (ligne 26).

    - Photo "ACTA".

    Souvenirs de la ligne Troyes St-Florentin= Jeugny (ligne 26).

    - Photo "Ebay"

     

    - Bien des souvenirs en regardant ces photos de la ligne 26 qui partait de Troyes, passait par Saint-Florentin et allait jusqu'à Laroche-Migennes (PLM) en traversant les gares notamment de Jeugny, Chamoy et bien d'autres. Je pense bien évidemment à celle d'Auxon là ou j'ai passé toute mon enfance! Le sifflet de chaque train passant dans la campagne auboise.

    - Durant la guerre deux voies existaient! Sur la photo de l'ACTA on les voit très bien sortir de l'unique tunnel ferroviaire se trouvant dans l'Aube! Après la guerre sur tout le parcours le trajet se faisait en V.U. (Voie Unique). Des gares comprenaient une ou deux voies suivant l'importance de l'activité de celles-ci. Silos ou marchandises à proximité.

    Ce sont les Allemands qui ont déferré l'une d'entre elles! Pour quelle raison à l'époque? Jusqu'à son déclin en 1996! Puis son abandon. Mais une association veut lui redonner vie, l'ASL 26 participe de nos jours à nettoyer ses abords (élagage, tronçonnage, etc...). Le but étant de créer un vélo-rail pour amener des touristes tout en profitant du rail et du coin.

    - Merci à tous ces bénévoles qui contribuent à la sauvegarde de ce patrimoine ferroviaire.

    @+


  • Commentaires

    1
    VIOLETTE
    Lundi 12 Octobre à 15:51

    Quelques photos qui rappellent quelques souvenirs de jeunesse.

    Usager occasionnel de cette ligne, je me souviens avec quelque nostalgie que c'était le point de départ vers les Alpes, le midi côté Côte d'Azur, côté Languedoc et même Irun...Petit trajet précurseur d'une attente à Laroches-Migennes où l'on voyait passer les trains dans un vacarme d'enfer en se disant le prochain c'est le mien...!

    Et les retours au petit matin ! Je voyais tous ces usagers s'installant, se saluant, se maquillant, et parfois, s'étonner qu'un inconnu avait pris la place de l'un d'eux. je me souviens du regard effaré d'une voyageuse à qui j'avais pris la place (sans le savoir) regard devenu reconnaissant quand je me suis déplaceé pour aller m'installer ailleurs.

    Et puis un jour il a été décidé que la ligne n'était pas suffisamment "rentable": l'horaire de cette ligne a disparu de l'affichage, puis à l'époque du Minitel , celui-ci répondait renseignements en gare...! Et enfin coup de grâce le train quittait Troyes 2 minutes avant l' arrivée du train venant de Paris: descendant du train de Paris on voyait les feux rouges de l'autorail.

    Maintenant si vous voulez aller vers les vacances, il faut passer par Paris..... dans des trains sans âme, sans convivialité.

    Il parait que c'est mieux!!!

    2
    Lundi 12 Octobre à 19:50

    Bonsoir,

    Merci pour votre commentaire!

    Il paraît que c'est mieux? Les temps changent et les habitudes aussi! Il est vrai que cette ligne n'était plus rentable en 1994, année ou la circulation fut supprimée! Je m'en rappelle bien. Faut-il laisser circuler des trains inutilement?

    Peut-être pas après tout...mais il ne fallait pas laisser cette ligne à l'abandon pour autant car c'est tout un paysage ferroviaire qui disparaît! Entretenir la voie aurait permis de créer au moins des emplois!

    C'est une page de tournée mais je n'oublierais jamais le charme de ces petites lignes secondaires...et heureusement qu'il y a des gens d'associations pour faire renaître des endroits comme celui-ci. De plus ce projet de vélo-rail sera intéressant pour ce secteur!

    Cordialement.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :